Oktober Lieber ex machina

English version English

 

La musique d’Oktober Lieber est minimaliste, synthétique, et nous plonge dans des atmosphères étranges et tendues. Le duo associe son électronique vintage à des séquences mélodiques soutenues par des beat répétitifs, saccadés, et obsédants. On a demandé à Charlotte et Marion de nous dévoiler une partie de leurs ingrédients utilisés en live.

“Pédale Bass Fuzz de chez Mooer qui s’appelle FOG, comme le film de John Carpenter, le destin.”

“Léger, compact, analogique et polyphonique, avec un delay intégré, un séquenceur, etc etc etc etc… Il fait beaucoup de choses pour nous, beaucoup de basses en live.”

“Mini synthé bass analogique doté de son séquenceur, plus pas mal de paramètres de base de synthèse (filtre, LF0, 3 oscillateurs). Pour les nappes ou des bruits divers…”

“Mini module Bastl Kastle, pour créer des sons de style modulaire et des séquences de bruits un peu crades.”