Un virage artistique et musical

A l’occasion de ses 5 ans, le Badaboum s’offre une mutation et précise sa vision & son essence.

Elle fête également ses 5 ans, l’agence H A ï K U connue pour ses productions d’événements itinérants et éphémères (Innervisions, Lost In a Moment au Chateau de Vincennes…) se sédentarise et revendique son amour pour le Badaboum en reprenant la DA du club. Le Badaboum prend un virage artistique à la fois visuel et musical, offrant au public la possibilité de vivre des fêtes extraordinaires dans un cadre intimiste.

En privilégiant une programmation de long sets, H A ï K U souhaite faire la part belle aux artistes en leur redonnant une plus grande amplitude d’expression artistique pour faire voyager le public et lui donner le temps de s’imprégner de l’univers de l’artiste. En soutien à la scène locale, une sélection de résidents viendra accompagner les grands noms programmés.

 

Un espace intimiste et immersif

La salle évolue vers une configuration à deux faces qui change d’orientation entre les concerts et le club et s’attache à créer une expérience intimiste et immersive. Dans l’ambition de recréer une proximité entre le public et l’artiste, le DJ est délocalisé plus près du public, au sol. Désormais la scène est accessible aux danseurs pour un dancefloor à deux niveaux.

Le design du nouveau DJ booth par le bureau NicolasDorval-Bory Architectes – récompensé du prix national des Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes décerné par le Ministère de la Culture et en charge de l’aménagement de l’espace Agora de la Maison de Radio France – répond à notre envie de réorganiser l’espace autour d’une relation directe artiste-public et offre à l’artiste le confort et le plaisir nécessaires pour jouer pendant plusieurs heures.

“Pour le nouveau DJ booth du Badaboum, le bureau Nicolas Dorval-Bory Architectes a exploré un renouvellement de l’esthétique industrielle du lieu. A l’image de la musique jouée ici, directe, radicale, surprenante, notre intervention recherche la simplicité, l’efficacité et l’audace : trois éléments standardisés structurels – des poutres métalliques IPE – sont posés au sol, délicatement empilés pour former le booth. Leur surdimensionnement impressionne, leur normalité étonne, leur blancheur, simplement ponctuée de touches de couleurs marque définitivement l’espace du club. La limite du booth ne tient plus seulement dans un objet de design, mais davantage dans l’élégance d’un assemblage élémentaire, brutal, familier, radical.”

 

Les systèmes son et lumière suivent cette logique et évoluent pour participer à créer une expérience sensorielle entière pour le public et les artistes. Le soundsystem a également été mis à niveau pour offrir un confort d’expression dans une double configuration propre aux concerts et aux soirées.

Une nouvelle charte graphique multi-facettes, à l’image du Badaboum, voit également le jour. Différentes strates combinant formes géométriques, palettes de couleurs et photos surréalistes. Un ensemble d’éléments placés dans un cadre dessiné pour être dépassé.

Au cours de cette année anniversaire, le Badaboum, comme lieu de vie, tendra à développer sa dimension polymorphe et multidisciplinaire sur ses différents espaces : concerts, restauration, dégustation, projections, happening, galerie… Côté concerts, la direction artistique persiste et signe pour une programmation haute en couleurs, affranchie de toute étiquette, mêlant artistes reconnus, émergents et avant-gardistes, provenant de la scène française et internationale.