Oktober Lieber ex machina

English version English

 

La musique d’Oktober Lieber est minimaliste, synthétique, et nous plonge dans des atmosphères étranges et tendues. Le duo associe son électronique vintage à des séquences mélodiques soutenues par des beat répétitifs, saccadés, et obsédants. On a demandé à Charlotte et Marion de nous dévoiler une partie de leurs ingrédients utilisés en live.

« Pédale Bass Fuzz de chez Mooer qui s’appelle FOG, comme le film de John Carpenter, le destin. »

« Léger, compact, analogique et polyphonique, avec un delay intégré, un séquenceur, etc etc etc etc… Il fait beaucoup de choses pour nous, beaucoup de basses en live. »

« Mini synthé bass analogique doté de son séquenceur, plus pas mal de paramètres de base de synthèse (filtre, LF0, 3 oscillateurs). Pour les nappes ou des bruits divers… »

« Mini module Bastl Kastle, pour créer des sons de style modulaire et des séquences de bruits un peu crades. »